Bien choisir les ampoules de son véhicule

ampoule

L’éclairage des feux d’un véhicule est un des éléments clés qui garantissent la sécurité routière. Non seulement il est utile pour illuminer la route dans la nuit ou dans les brouillards, mais il permet aussi d’être visible par les autres conducteurs dans la circulation. Cependant, faire le bon choix parmi les modèles d’ampoules existants peut être un vrai calvaire si l’on n’est pas connaisseur en la matière. À défaut de pouvoir être accompagné par quelqu’un de compétent, certains éléments sont à considérer pour s’assurer d’avoir le bon modèle. Cela concerne notamment le type d’ampoule compatible avec le véhicule, le modèle offrant une bonne visibilité, la durée de vie de l’ampoule, et la réglementation en matière d’éclairage de véhicule.

Choisir le type d’ampoule compatible avec le circuit de la voiture

Le choix d’une ampoule doit être basé en priorité par sa compatibilité avec l’équipement installé dans la voiture. Au risque d’opter pour un modèle trop puissant pour être supporté par le circuit d’éclairage, il est plus que conseillé de consulter le manuel du véhicule.

Les anciens véhicules sont équipés, par exemple, de lampe code européen de couleur blanc ou bien jaune avec une puissance de 40/45 W. Ce modèle peut être remplacé par une ampoule h4 dotée d’un même culot que celui qu’il va remplacer.

Pour les véhicules assez récents, les modèles d’ampoule h4 et h7 sont les plus utilisés. La h7 est de plus en plus sollicitée de par sa capacité à offrir une lumière blanche sur une distance considérable. Sur ce site, vous trouverez plus de détail à ce sujet. Il existe plusieurs modèles de lampe h7 qui se diffèrent aussi par leur culot. Mais là encore, le choix doit se faire en fonction des phares.

Opter pour une technologie offrant un meilleur éclairage

Le modèle d’ampoule halogène est le plus ancien correspondant à cette caractéristique. Il offre une portée moyenne de 100 à 150 m et s’adapte à tous les modèles de voiture. Une ampoule halogène est aussi la moins chère sur le marché. Cependant, elle est très fragile et consomme beaucoup d’énergie.

Concernant les lampes Xénon, elles ont la capacité de produire une puissante intensité lumineuse avec une portée de 220 m. Ce qui n’est forcément pas un avantage, car elles peuvent éblouir les autres conducteurs si elles sont mal positionnées.

Les technologies LED et OLED (diodes électroluminescentes organiques) sont les plus récentes. Le LED a une portée d’environ 300 m, avec un éclairage correct pour le conducteur et une luminosité confortable pour les autres voitures. Elle est aussi très économique en matière de consommation d’énergie. Quant à la lampe OLED, elle n’est encore utilisée que sur certains modèles de voiture de luxe comme la R8 LMX d’Audi, la BMW i8, les Mercedes classe S coupé et cabriolet, etc.

Considérer la durée de vie de l’ampoule

Il est important de noter que la durée de vie d’une lampe est fortement influencée par plusieurs facteurs liés à son utilisation. Cela peut être la variation de tension, la fréquence d’utilisation, l’effet de la température sur la diode, la présence d’humidité, l’utilisation de produit abrasif, etc.

Pour une ampoule halogène, cette durée est estimée à 450 – 1 000 heures. Mais la présence d’humidité fragilise l’équipement et peut accélérer rapidement sa dégradation. Les modèles Xénon sont plus résistants par rapport à une ampoule halogène, avec une durée de vie de plus de 2000 heures en bonne condition.

Concernant les modèles LED, selon certains experts dans le milieu automobile, les phares LED sont limités à une durée de vie de 15 ans en prenant en compte des facteurs d’usure. Ce qui est largement mieux par rapport aux autres modèles.

Faire attention au respect des réglementations en vigueur

L’éclairage de voitures est soumis à quelques réglementations sur le Code de la route. Dans cette optique, il faut tenir compte de l’utilisation de différentes couleurs sur les feux de véhicule. Pour les feux situés à l’avant, la lumière doit être de couleur blanche ou de couleur jaune. Ceux qui sont situés à l’arrière ne doivent émettre que du rouge.

Pour les clignotants, l’article R313-14 Feux indicateur de direction précise bien que la couleur de ces feux doit être orangée. Elle est obtenue en utilisant, soit un cabochon blanc ou transparent avec une ampoule orange, soit l’inverse. L’utilisation d’une autre couleur sur un feu de voiture est passible d’une amende de troisième classe, entre 45 et 180 euros.

D’autre part, des obligations existent aussi pour protéger les autres conducteurs de l’éblouissement des phares. Cela peut se manifester dans le cas où l’on croiserait un autre véhicule sur la voie opposée. L’utilisation des feux de route est aussi interdite dans une agglomération avec un éclairage déjà suffisant. Il est donc essentiel d’opter pour un modèle capable d’offrir une luminosité correcte sans pour autant aveugler les autres véhicules en circulation.

Pourquoi acheter les pneus de son quad en ligne ?
Où trouver des plaques d’immatriculation personnalisées pour votre décoration ?